Vercors - bivouacs: Hauts Plateaux, fin de la série

Un week-end de juillet, suite et fin. Retour en train (Clelles - Grenoble).




(J'ai décampé dans la nuit à cause... des sangliers!)

Ci-dessus: Un Lys Martagon.









Face au Dévoluy.

Commentaires


  1. Hé hé. J'ai entendu une autre personne me disant que finalement, la marmotte, ça n'était pas si bon que ça...

    RépondreSupprimer

  2. La dernière marmotte est bien mimie, je l'aurais bien mangée !


     

    RépondreSupprimer
  3. Vercorschambaransport15 janvier 2017 à 06:48


    Hello Matthieu , juste un petit commentaire pour te dire merci pour le partage

    RépondreSupprimer


  4. C'est réciproque! Il est vraiment joli "notre" Vercors!



    RépondreSupprimer

  5. Pas mal le coup des sangliers ! Comment as-tu ressenti la chose ? Tu t'es senti plus à l'aise en sortant de ton abri qu'en restant à l'intérieur ?


    La dernière marmotte est bien mimie, je lui aurai bien fait un bisou.

    RépondreSupprimer


  6. Dès que j'ai entendu les sangliers, j'ai tout remballé en un temps record (record que par la suite, je battrai grâce à un patou).


    Parfois, je me sens un petit peu triste, car lorsque je montre mes photos d'animaux, on me dit souvent "C'est trop mignon, surtout les
    marmottes!". Et les bouquetins? Et les chamois? Et les mouflons? Etc... Discrimination?


    (A prendre au second degré! Mais quand même...)



    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire