Vercors - bivouac: Pas de l'Aiguille, Grand Veymont, Pas de la Selle, Col de l'Aupet

Entorse au "by fair means": nous avons fait l'approche en voiture jusqu'à La Richardière (1000m). Nous ne sommes pas tous parfaits...


Mont Aiguille (2087m).

Le Pas de l'Aiguille (1600m).


Dîner de luxe bien au chaud, +15°C (environ).


Au goût de certains d'entre nous, il y avait un peu trop de monde dans l'abri de Chaumailloux (1670m), et nous avons préféré aller coucher dehors.

En l'absence des lumières de la Lune et de la ville, le ciel était profondément étoilé. J'ai lutté pour garder les yeux ouverts, mais je me suis rapidement endormi. Vers trois heures du matin, le vent soufflait un petit peu et poussait la neige, je me suis réveillé, j'ai eu l'impression que mon sac de couchage commençait à être un peu humide à l'extérieur: j'ai filé dans la tente. Au moment de m'installer dans la tente, j'ai compris que mon duvet n'était pas humide. Je pense que c'est le fait de caresser certains textiles à "-10°C" avec une main qui sort de la chaleur du duvet qui donne cette impression trompeuse d'humidité. Bref, après 3 heures du matin, j'ai terminé ma nuit dans la tente et ai dormi comme un bébé dans la neige.

-10°C dans la tente (environ).

Les Rochers du Parquet (à gauche) et le Mont Aiguille (à droite).


Les Hauts Plateaux du Vercors.

Face au Grand Veymont (2341m, à gauche) et au Petit Veymont (à droite).


En direction du Grand Veymont.

Mes biens-aimés petits bouquetins.







Cabane des Aiguillettes.

Pas de la Selle (1960m).




Commentaires


  1. Superbe les rencontres des bouquetins !!!

    RépondreSupprimer

  2. Regard attentivement la 21è photo, le tas de neige à droite des bouquetins

    RépondreSupprimer

  3. En toute franchise, tu m'épates de plus en plus.


    Peut être l'as-tu remarqué : sur les photos des chamois, je crois reconnaitre la forme d'un visage. Parfois la nature fait des choses surprenantes !


    Petite question technique : utilises-tu un duvet en plume ?

    RépondreSupprimer


  4. Salut David!


    Je crois que je ne distingue pas le visage dont tu parles! Toutefois, tous les bouquetins ont un joli visage!


    Pour le sac de couchage, les synthétiques supportent bien mieux l'humidité que les sacs en duvet, mais ils sont beaucoup plus lourds et volumineux. Je pense que, pour un usage fréquent, un sac de
    couchage en duvet est l'idéal à condition d'en prendre soin et de savoir le protéger de l'humidité. En hiver, il faut se méfier de la condensation.


    Plus qu'un mois avant le début de ta grande aventure: tu dois être impatient!



    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire