Vercors - bivouac: Saint Nizier - Grand Veymont (2341m) - Saint Nizier, avec approche à vélo (1/2)

Départ de Grenoble (220m) à vélo le mercredi en fin d'après-midi. Je suis libre jusqu'au dimanche. A Saint Nizier du Moucherotte (1150m), j'attache mon vélo et commence à marcher.
Au sommet du Moucherotte (1901m), le nuit tombe. J'installe mon tarp.Au réveil...
 Un tarp est une tente minimaliste. Je le monte avec mes bâtons et place une bâche en dessous.
Sommet du Moucherotte.
Crêtes du Vercors.

Chamois.







Face au Pic Saint Michel.
Croix du Pic Saint Michel (1966m).Col de l'Arc (1736m).
Descente jusqu'à Villard-de-Lans (1000m) pour récolter quelques vivres.
En direction du Col des Deux Soeurs: vue sur le Cornafion (2049m), son plateau et le Col Vert (1766m).
Abri non gardé, 2000m: j'hésite à dormir sous le tarp. Finalement, en petit joueur, j'opte pour le confort.
Je passe la nuit seul dans cet abri situé sous la Grande Moucherolle (2284m). A moins de dormir sur le sol, il n'y a qu'une place.
Au réveil, je me dirige vers les Deux Soeurs.
Bouquetin. En 2003, 7300 bouquetins étaient recensés dans les Alpes françaises.On peut évaluer l'âge des bouquetins en fonction de la taille de leurs cornes. Celui-ci est très jeune.









La Grande Moucherolle vue du Col des Deux Soeurs (2056m).
Combat de cornes.Partie Sud des Crêtes du Vercors.La Grande Moucherolle (2284m) à droite, la Petite Moucherolle (2156m) à peu près au centre.
Sommet de la Grande Moucherolle, deuxième plus haut point du Vercors.



Bisou de bouquetins.

Commentaires



  1. Trop magnifique le petit bouquetin!! Tu es vraiment un grand photographe!! Merci pour le partage de ces jolis paysages!! 



    RépondreSupprimer


  2. Merci beaucoup, Nicolas! Ca me fait plaisir d'avoir un message de ta part!


    J'espère que tu vas bien et qu'on se verra bientôt!


    Matthieu



    RépondreSupprimer


  3. Les photos des chamois et des bouquetins sont très magnifiques et réussies.


    Je me pose la question s'ils se laissent approcher facilement ou si tu utilises un zoom puissant pour les photographier ? Ou bien tu te fonds dans le paysage et tu attends patiemment qu'ils
    approchent ? Ce sont quand même des animaux farouches ou je me trompe ?


    Impressionnant les crêtes du Vercors  



    RépondreSupprimer


  4. Salut David,


    Encore merci pour ton commentaire. Les chamois ne se laissent pas approcher; pour les prendre de près, je les ai surpris (eux aussi d'ailleurs), ils m'ont regardé, puis sont partis. J'étais à 10
    mètres pour les photos les plus proches. A condition d'être calme, peu bruyant et d'avancer vers eux en douceur, les bouquetins se laissent facilement approcher. Je me suis approché à 5
    mètres de certains d'entre eux. J'aime beaucoup les animaux sauvages herbivores. Le week-end dernier, je suis également passé à côté d'un cerf immense, mais je l'ai mal vu: il s'est très
    vite enfui. J'ai vraiment été envoûté par les brâmes, et je rêve de les entendre à nouveau seul dans la forêt sous mon petit tarp.



    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire