Vercors: le Pas de l'Essaure et le Pas de la Selle, nuit en cabane, approche en train

Week-end aventure, week-end sans voiture.

Grâce à la ligne de train Grenoble - Gap, nous avons pu en moins d'une heure atteindre le petit village trièvois de Clelles. A la sortie de la gare, un petit sentier nous a paisiblement mené jusqu'à Chichilianne. Ensuite, armés de nos lourds sacs à dos, nous nous sommes attaqués à l'ascension du Pas de l'Essaure, porte d'entrée des Hauts Plateaux du Vercors. Sur les Hauts Plateaux, de la poudreuse d'une rare qualité s'est offerte à nos raquettes.

Après une petite fondue, c'est dans la cabane de Chamailloux, près du fameux Pas de l'Aiguille, que nous avons passé la nuit en compagnie de quelques aventuriers originaires de contrées plus ou moins lointaines.

Le lendemain matin, nous avons opté pour une petite fondue au chocolat en guise de petit-déjeuner avant de nous lancer dans l'exploration de territoires plus septentrionaux.

Des Rochers du Parquet, nous avons contemplé le Mont Aiguille et le Grand Veymont, puis nous nous sommes résolus à regagner la civilisation par le Pas de la Selle et le Col de l'Aupet.

Allant jusqu'à rouler des boules de neige de plusieurs dizaines de kilos, nous avons usé de "tous les stratagèmes imaginables" pour prendre du retard et rater notre train: ce fut un échec.

 



















































Commentaires



  1. Somptueux !! Clair que la 're-descente' ne peut être effectuée qu'à contre-coeur, en souhaitant qu'un miracle...qui n'a pas eu lieu !...s'accomplisse. S'exposer à une telle beauté est dangereux
    !!



    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire